Pour avoir une poitrine plus généreuse, les implants mammaires sont des solutions à l'efficacité surprenante. Même si l'histoire des prothèses PIP a un peu terni la réputation de cette pratique, il n'en est pas moins qu'en ayant recours aux services d'un bon chirurgien, les résultats sont bluffants. De plus, depuis cet incident, la France et l'Europe sont très vigilants : on a multiplié les inspections sanitaires, on a renforcé le contrôle des produits d'implants et de prothèses disposant du marquage CE… Tout est fait pour que ce genre d'opération s'effectue dans la plus grande sécurité des patients. En matière de prothèse mammaire, il n'est cependant pas forcément évident de choisir la bonne taille, surtout que l'objectif est d'aboutir à un résultat le plus proche possible du naturel. Mais de nos jours, les praticiens ont beaucoup plus de recul concernant cette chirurgie pratiquée depuis une cinquantaine d'années. Les conseils de votre chirurgien seront d'une grande utilité pour une intervention réussie. En particulier, le choix du volume de la future poitrine sera un élément déterminant pour la qualité des résultats.

Formes et volumes

Alors que les américaines privilégient plutôt les prothèses rondes, les patientes en France ont un penchant pour les implants d'aspect similaire à la goutte d'eau, ce qui se rapproche le plus d'une poitrine naturelle. Mais le dépassement des aréoles par rapport aux mamelons peut être plus ou moins accentué, en fonction des goûts de chacune. Depuis la montée en flèche des soutiens-gorge Wonderbra, les volumes de  poitrine n'ont cessé d'augmenter. S'il était de 190 à 200cm3 vers les années 80, il est aujourd'hui de 250 à 300cm3 et même plus, ce qui équivaut à un bonnet C ou D. Aux USA, on apprécie même des bonnets encore plus grands (E), correspondant à environ 400cm3 de volume.

Projection

Aujourd'hui, grâce aux nouvelles technologies et aux progrès en matière d'augmentation mammaire, les patientes peuvent avoir un aperçu de ce que  sera leur poitrine après l'intervention. Il existe une riche variété de prothèses, dont le choix se fera en fonction de  l'anatomie de la patiente et du type de résultat attendu. Dès la première visite chez le praticien, ce dernier montrera des clichés avant/après l'opération. En général, ces professionnels se basent sur une anatomie semblable à celle de la patiente. C'est une des solutions les plus pratiques pour bien choisir le volume et la forme des futurs seins.  D'autre part, certains chirurgiens déterminent le volume désiré pour la future poitrine en utilisant des implants mammaires spécifiques à mettre dans le soutien-gorge lors de la consultation. Cela donnera une idée plus réaliste des futurs résultats.  Dans ce cas, il y a moins de risque de déception, car ce sera la patiente elle-même qui choisira la bonne taille, sous les conseils du médecin. Les patientes souhaitant avoir recours à ce genre de projection devront alors venir à la consultation avec un soutien gorge exactement à leur taille (non rembourré). La méthode est l'une des plus fiables pour simuler les résultats et obtenir un rendu sur soi-même.