Fréquente chez l'homme, la gynécomastie est une hypertrophie des seins qui se présente par une croissance excessive de la glande mammaire. Elle est souvent considérée comme un surplus de graisse et peut être causée par une maladie, l'utilisation de certains médicaments ou encore une tumeur.

Avant de procéder au traitement de la gynécomastie, le spécialiste doit en définir les causes en effectuant un test clinique complet ainsi qu'un interrogatoire. Les dosages hormonaux et les troubles endocriniens sont identifiés afin de déterminer si l'hypertrophie est issue d'une pathologie ou d'une nocivité due à un médicament. Une échographie accompagnée d'une mammographie est également mise en place dans le but d'examiner les épithéliums glandulaires.

Cette amplification mammaire est appelée adipomastie lorsqu'elle est provoquée par un cumul graisseux sous-cutané. Elle se distingue par un toucher moelleux, ce qui la différencie de la vraie gynécomastie, plutôt dure à la palpation. Un excès de poids peut être à l'origine d'une adipomastie. Avec un bilan clinique et morphologique, il est possible de déterminer la présence d'une hypertrophie des glandes mammaires.

Causes de l'hypertrophie mammaire

Les causes iatrogènes de la gynécomastie sont constituées par la prise de médicaments contenant des oestrogènes, du spironolactone, de la cimetidine, des amphétamines et neuroleptiques, du kétoconazole ainsi que des antiandrogènes. Les éléments toxiques contenus dans certains stupéfiants peuvent aussi être à l'origine d'une gynécomastie à savoir la marijuana, les opioïdes et les stéroïdes anabolisants.

Lorsque l'hypertrophie mammaire est présente pendant la puberté, elle est considérée comme un déséquilibre hormonal particulier. Il faut attendre 2 à 3 ans pour qu'une gynécomastie pubertaire disparaisse. Le vieillissement et la réduction du taux de testostérone produit est un processus naturel qui peut aussi causer l'hypertrophie des glandes mammaires chez l'homme.

Sur le plan pathologique, la gynécomastie peut être due à des insuffisances soit rénales soit hormonales testiculaires. La cirrhose du foie, la thyroïde, les tumeurs situées au niveau des testicules, de l'hypophyse ou du poumon, la maladie d'Addison, la dystrophie myotonique de Steinert ou encore le syndrome de Klinefelter sont également des maladies susceptibles de causer l'hypertrophie mammaire masculine.

Le terme « gynécomastie essentielle » est utilisé lorsqu'aucune des causes mentionnées précédemment n'est décelée sur le patient.

Traitement

Le traitement dépend de la nature de l'hypertrophie mammaire. Si elle est due à une affection, des soins hormonaux sont appliqués. Dans le cas d'une toxicité médicamenteuse, le traitement consiste à remplacer les médicaments par d'autres remèdes.

Une intervention chirurgicale peut également être exécutée pour traiter une gynécomastie. L'opération se déroule en plusieurs étapes à savoir la liposuccion des cellules graisseuses, l'ablation de la glande mammaire et l'élimination de l'excédent de peau.