La gynécomastie se traduit par le développement anormal des seins chez l’homme. Si certains messieurs s’en accommodent, d’autres en ressentent un complexe et veulent y remédier. La seule solution radicale reste la chirurgie esthétique. Ce type d’intervention est très courant en Tunisie du fait des tarifs attractifs appliqués par le pays. De nombreux étrangers y vont chaque année afin de supprimer cette imperfection plutôt féminine. En quoi cela consiste et combien faut-il mettre pour en bénéficier ?

La gynécomastie

Cette intervention équivaut un peu à la chirurgie de réduction mammaire chez la femme. Son objectif est de réduire le volume des seins chez les hommes. L’approche chirurgicale varie en fonction de la nature de la gynécomastie puisqu’on en distingue deux formes :

  • La gynécomastie glandulaire engendrée par le développement excessif des glandes mammaires
  • La gynécomastie graisseuse qui se traduit par une présence en quantité excessive de cellules graisseuses au niveau des seins

La seconde forme peut, dans certains cas, être traitée par une simple liposuccion tandis que la première nécessite l’intervention chirurgicale.

La procédure préopératoire

Dans les deux cas, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec le chirurgien dans un délai maximal d’un mois et minimal d’une semaine avant la date d’opération. D’ailleurs, la faisabilité de l’intervention sera conditionnée par cette première consultation. Durant cette entrevue, le chirurgien vous fera faire quelques analyses médicales afin d’établir un bilan préopératoire complet. Ce dossier sera complété par une mammographie préopératoire, une échographie testiculaire et un bilan endocrinien.

Une fois le dossier complété et qu’il n’y ait contre-indication contre l’opération, le chirurgien vous demandera d’éviter toute prise de médicaments contenant de l’aspirine 10 jours avant la date programmée pour l’intervention et de rester à jeun huit heures avant l’opération. Si vous suivez un quelconque traitement médical, il faut en parler avec le praticien. Le tabac et l’alcool devront également être évités quelques jours avant et après la chirurgie.

Puisque vous avez décidé de vous faire opérer en Tunisie, vous serez admis dans la clinique choisie la veille de l’intervention. Vous aurez ainsi le temps de rencontrer l’équipe qui va vous prendre en charge. 

L’intervention proprement dite

Le patient entre au bloc tôt le matin et est placé sous anesthésie générale. Dans certains cas, lorsqu’il s’agit d’une gynécomastie graisseuse, l’anesthésie locale peut suffire, mais au final, ce sera au chirurgien d’en décider selon l’âge et l’état de santé du patient.

  • Correction de la gynécomastie glandulaire :

L’acte chirurgical en lui-même consiste à réaliser des incisions au niveau de la moitié inférieure de l’aréole afin d’atteindre la glande hypertrophiée. Le praticien procède ensuite à son ablation. Quand le patient présente un important excès cutané et que sa peau n’est pas élastique, l’incision se fera à l’horizontale et sera plus ou moins longue. Dans ce second cas, la cicatrice sera plus visible. Pour terminer l’opération, le chirurgien mettra en place des tuyaux Redon pour permettre un drainage aspiratif. Les tuyaux sont retirés un ou deux jours plus tard tandis que le pansement est enlevé dès le lendemain.

  • Correction de la gynécomastie graisseuse :

Si la liposuccion seule suffit, le praticien commence par injecter, au niveau des seins, une solution pour faciliter l’aspiration de l’adipomastie et pour réduire le saignement. Il réalise ensuite de fines incisions, y insère des canules pour atteindre la poche de graisse, aspire la quantité normale et suture les incisions. Les cicatrices seront longues de moins d’1 cm au niveau du thorax et seront quasi-invisibles.

  • Correction d’une gynécomastie mixte :

Quand l’hypertrophie glandulaire est associée à la présence de graisse, la liposuccion et l’ablation sont couplées.

Quelle que soit l’approche choisie, l’intervention dure environ une heure et le patient sera maintenu à l’hôpital pendant deux nuits post-opératoires.

Les suites opératoires

Après l’opération, le patient se verra prescrire un traitement d’antidouleurs pour ne pas avoir trop mal.

Il devra porter un vêtement compressif de type boléro, de jour comme de nuit, pendant un ou deux mois.

Il verra apparaître des ecchymoses et un œdème dans les premiers jours qui suivent, mais cet aspect tuméfié disparaît au bout de quelques semaines.

Des croûtes apparaîtront également pour se résorber automatiquement avec le temps.

Il ressentira une insensibilité au niveau des mamelons, mais cela s’estompe au fil des jours.

Pendant un ou deux mois, il devra s’abstenir de tout mouvement brusque, de sport et de port de lourdes charges.

L’arrêt de travail n’est pas nécessaire sauf si votre métier implique la réalisation de mouvements physiques assez violents.  

Les résultats

Les résultats se mettent en place progressivement pour être complètement visibles au bout de six à douze mois. Il faut effectivement donner le temps aux cicatrices de mûrir et à la peau de bien se rétracter.

Les complications

Elles sont rares, mais ne doivent pas être négligées. Ces complications peuvent être rattachées à l’anesthésie ou à l’acte chirurgical.

Dans le premier cas, il peut s’agir d’hématomes, d’accidents thrombo-emboliques ou d’infections.   

Dans le second cas, il peut s’agir de problème de cicatrisation, d’asymétrie entre les deux seins, d’aspect concave de la poitrine, d’aspect creusé des mamelons ou encore d’aspect fripé de la peau.

Le prix

Le prix gynecomastie tunisie tourne autour de 1 900 euros avec le séjour chirurgie esthétique en Tunisie. Vous trouverez des offres clé en main qui couvrent toutes les dépenses et là encore, vous verrez une différence énorme en comparaison avec les prix pratiqués en Europe.