Lorsqu'on parle de mode, on imagine les collections vestimentaires, les accessoires vestimentaires, la décoration intérieure, les meilleures marques de voiture, les looks en vogue, le make-up, ... bref, tous les matériels qui peuvent nous avantager. Aux États-Unis, la mode n'est plus uniquement matérielle, mais également physique puisque la chirurgie esthétique y figure désormais comme une nouvelle tendance à adopter. Attention toutefois, ce ne sont pas toutes les chirurgies esthétiques qui ont le vent en poupe, mais seulement celles qui visent trois parties précises du corps. De ce fait, pour rester en vogue, voici les changements à faire en priorité.

 

Un corps plus mince

Oui, avoir un corps mince figure en pôle position des priorités des Américaines. Elles privilégient de ce fait les chirurgies esthétiques qui peuvent leur donner un corps plus mince et plus svelte. Il n'est donc pas surprenant si la liposuccion se place en première place des chirurgies esthétiques pratiquées aux États-Unis.

Notons néanmoins que la liposuccion n'est plus la seule chirurgie qui peut donner un corps parfait, puisque des techniques moins invasives tendent désormais à le remplacer. Selon l'Association américaine des chirurgiens esthétiques (ASAPS), le Coolsculpting et le VASERshape, des techniques de remodelage du corps moins invasives sont de plus en plus sollicitées. Le président de l'association, Michael Edwards, qualifie même ces nouvelles méthodes d'amaigrissement de « nouvel Eldorado de la cosmétique » tout en ajoutant que les résultats obtenus avec ces techniques ne sont pas forcément les mêmes pour tout le monde. Ainsi, si certaines personnes ont des résultats très satisfaisant avec les nouvelles techniques non invasives, d'autres en ont plus avec les techniques invasives.

Si les Américaines tiennent autant à afficher une silhouette parfaite, c'est parce que l'obésité est en plein boom aux États-Unis, qui pour contrer cette image, affichent de plus en plus des modèles de minceur extrême sur les tapis rouges pendant les défilés de mode ou durant les cérémonies mondaines.

Des seins plus gros, mais dans une taille « normale »

Aux États-Unis, les seins bien ronds sont un must-have chez les femmes. Toutefois, contrairement aux tendances des années 1990, la mode veut aujourd'hui que la femme ait une poitrine bien ronde, mais en volume « normale ». En d'autres termes, même s'il s'agit d'augmenter le volume des seins, on bannit désormais les volumes démesurés.

Ainsi, 30 % des chirurgies réalisées dans le cadre d'une augmentation mammaire aux États-Unis concernent :

- Le remplacement de prothèses trop volumineuses par des prothèses de plus petites tailles

- Le remplacement d'anciennes prothèses d'eau salée par des prothèses de gel de silicone

Le reste représente la pose de prothèses mammaires.

Des fesses plus rondes

Avoir des fesses bien rondes et rebondies comme celles de Kim Kardashian, Beyoncé ou Nicki Minaj est devenu une obsession pour les Américaines. C'est pour cela qu'en 2014, les chirurgies esthétiques d'augmentation des fesses a quasiment doublé par rapport aux chiffres enregistrés en 2013. Un chirurgien a même avoué que cette chirurgie représente aujourd'hui 95 % de son activité alors qu'il y a une dizaine d'années, le pourcentage frôlait tout juste les 10 %.

Dans leur ensemble, l'ASAPS a pu déterminer que 30 % de la population américaine ont recouru à une chirurgie esthétique, chirurgicale ou non-chirurgicale, en 2014, soit environ 10 millions de personnes. En ce qui concerne la France, 8 % seulement ont reconnu avoir sollicité une chirurgie esthétique et selon le sondage Yougov, la liposuccion y tient également la première place. Elle est ensuite suivie de l'augmentation mammaire, de la rhinoplastie, de l'opération des paupières et des opérations sexuelles.

En savoir plus sur :