La chirurgie de l'obésité est en vogue depuis une dizaine d'années. De nombreux patients n'hésitent pas à sauter le pas, mais est-elle réellement nécessaire pour perdre du poids et est-elle sans risques pour le patient. Suivez le guide …

La chirurgie de l'obésité en quelques mots

La chirurgie de l'obésité ou gastroplastie peut se faire à l'aide de différentes méthodes comme l'anneau gastrique, le by-pass, le minibypass, le sleevegastrectomie, … Ces outils permettent de réduire la quantité des aliments ingérés afin de faire perdre du poids au patient de manière durable. L'anneau gastrique est l'outil le plus utilisé et depuis que les modèles ajustables sont apparus, le nombre de personnes obèses qui en demandent a augmenté considérablement. Cela s'explique aussi par le fait qu'il est désormais possible d'utiliser des méthodes très peu invasives.

En ce qui concerne l'anneau, il est placé autour de l'estomac pour que le patient se rassasie plus vite avec de faible quantité de nourriture.

Les patients qui peuvent y recourir

En règle générale, cette intervention chirurgicale s'adresse à toutes les personnes obèses, mais seulement si elles en souffrent depuis au moins 3 ans. Les personnes ayant un indice de masse corporelle situé entre 35 à 40 et qui souffrent de complications médicales suite à leur surpoids peuvent également solliciter l'intervention. Et bien évidemment, seules les personnes obèses n'ayant pas de pathologies graves et n'ayant aucune contre-indication pour une anesthésie générale peuvent être traitées par la gastroplastie.

L'AVANT opération

Il faut noter que cette chirurgie ne doit être utilisée qu'en dernier recours lorsque même les régimes encadrés par des professionnels n'ont pas eu d'effets durables. Avant l'intervention proprement dite, le patient devra consulter différents spécialistes : un nutritionniste, un endocrinologue, un psychiatre, un cardiologue et un pneumologue. Ces professionnels doivent travailler avec le chirurgien, car une gastroplastie est une chirurgie risquée et l'obésité est un facteur de risque important. Une fibroscopie sera également réalisée pour vérifier si le patient a un estomac en bon état.

 

Le déroulement de la gastroplastie

Après que le patient ait été placé sous anesthésie générale, l'intervention peut commencer. Elle dure environ 1h et nécessite une hospitalisation pouvant aller de 3 à 4 jours.

 

L'APRES opération 

Le lendemain de l'opération, le patient devra faire une radio et pourra commencer à se réalimenter. Il fait néanmoins souligner que son alimentation se composera dans les premiers jours de nourritures liquides, pâteuses ou mixées. Une reprise normale des repas lui sera ensuite fortement recommandée.

Lorsque le patient ne perd plus de poids et qu'il peut manger tous les aliments solides, l'anneau pourra être serré. Le serrage sera réalisé en salle de radiologie, sous contrôle des médecins et sans aucune anesthésie.

Après le serrage, le patient devra continuer à faire des contrôles réguliers chez le nutritionniste, chez le chirurgien qui l'a opéré et chez le psychiatre s'il vit mal les suites de l'intervention.

Il ne devra reprendre les activités professionnelles qu'après deux semaines après l'opération et après ce délai, la pratique d'exercice physiques est grandement recommandée.

Il arrive que suite à l'intervention et le serrage de l'anneau, la patiente tombe enceinte. Le port de l'anneau ne pose généralement pas de risque majeur pour la mère et l'enfant, mais il doit par contre être desserré tout au long de la grossesse.

 

Les avantages de la gastroplastie

Contrairement à certaines chirurgies, la gastroplastie est réversible. De plus, les anneaux utilisés sont ajustables ce qui permet au médecin de faire un bon suivi de la perte de poids du patient. Il convient de souligner que cette opération se fait sous coelioscopie et que de ce fait, le patient peut récupérer rapidement.

 

Les inconvénients de la gastroplastie

Même si la gastroplastie a fait ses preuves chez de nombreux patients, il affiche quelques inconvénients non négligeables. Ainsi, le patient doit :

-          se maintenir à 3 repas par jour et éviter le grignotage entre les repas

-          manger et avaler lentement la nourriture en prenant soin de bien mastiquer à chaque bouchée

-          apprendre à manger dans le calme sans faire autre chose en parallèle

-          porter l'anneau à vie, car le retrait de l'anneau entraîne souvent une reprise rapide de poids

-          s'engager à respecter les suivis imposés par le chirurgien et le nutritionniste

-          éviter les boissons gazeuses

Il faut noter qu'à partir d'une perte de kilos de 20 kg, le patient doit être bien suivi, car une telle perte entraîne souvent une carence en vitamines et en oligo-éléments.

 Les complications liées à l'opération

Les complications les plus couramment rencontrées sont :

-          la dilatation aiguë de la poche gastrique qui est due par l'absorption de boissons gazeuses

-          les vomissements qui doivent être évités puisqu'ils entraînent des brûlures œsophagiennes, un déplacement de l'anneau  et une dilatation chronique de la poche d'amont

-          la perforation de l'estomac et de l'œsophage

-          la dilatation de l'œsophage : cela survient le plus souvent après quelques années suivant l'implantation de l'anneau. Lorsque cela survient, le patient reprend du poids et la notion de satiété n'est plus valable. Toute la nourriture qu'il se mettra à avaler atterrira donc dans l'œsophage pour y être stockée. Dans ce cas-là, l'anneau doit être retiré rapidement. Pour éviter une telle complication, le patient, après l'opération devra toujours boire à petites gorgées, entre les repas, jamais à la bouteille et surtout doucement. 

Les risques que ces complications surviennent sont fortement réduits si vous faites appel à un chirurgien compétent et expérimenté. Prenez donc le temps de comparer différents spécialistes. En ce qui concerne le déplacement de l'anneau, un contrôle endoscopique doit être réalisé tous les 3 ans pour veiller qu'il est bien resté en place. Si ce n'est pas le cas, le retrait de l'anneau peut être sollicité pour éviter d'autres complications.

 

Les complications liées à l'anneau

Outre son déplacement, l'anneau peut également engendrer quelques incidents mineurs ou plus précisément le boîtier utilisé pour son serrage. En effet, au bout de quelques années, le boîtier peut se retourner, connaître une fuite ou le raccordement à l'anneau peut se rompre. Tous ces incidents sont néanmoins sans gravité et une intervention mineure suffit à y remédier.

 

L'efficacité de la gastroplastie

Comme il a été dit plus haut, la gastroplastie a permis à bon nombre de patients de perdre du poids. La perte peut atteindre 80 % de l'excédent pondéral et ce, en seulement deux ans. Au fil des années, l'anneau peut ne plus être aussi efficace et dans ce cas-là, une dilatation de l'œsophage peut survenir. Il sera donc retiré et ce sera au patient de faire preuve de volonté pour maintenir la perte de poids. Même si dans la majorité des cas, le retrait de l'anneau signifie reprise de poids, cela dépend uniquement de la personne concernée.

Autrement dit, il ne doit pas se reposer entièrement sur l'anneau, mais doit aussi faire des efforts pour que la perte de poids soit durable. Durant le port de l'anneau, le patient devra également faire attention à ne pas tricher comme manger des sucreries, boire de l'alcool, s'alimenter exclusivement à base de nourriture liquide, grignoter, … Tout cela diminuera l'effet de l'anneau et la reprise de poids se fera alors voir plus rapidement.

L'anneau seul ne serait être efficace sans l'aide du patient.

 

Les alternatives à l'anneau

Si le port d'anneau ne fonctionne pas chez un patient, le mieux est de le retirer définitivement et de chercher d'autres méthodes plus efficaces. On peut par exemple citer le court-circuit by-pass gatrojéjunal qui est toutefois une intervention lourde et irréversible. Cette opération consiste à éviter une partie de la digestion et elle est très efficace, même chez les personnes qui ne peuvent s'empêcher de grignoter entre les repas.

Toutefois, il faut souligner que le by-pass gastrojéjunal peut entraîner des complications plus graves encore que l'anneau.

 Par conséquent, même si la gastroplastie est efficace pour faire perdre du poids, le patient doit y mettre du sien et accepter les différents changements alimentaires qu'elle nécessite. Il doit également s'apprêter à suivre de nombreux suivis après l'intervention pour s'assurer de son état de santé et faire en sorte que la perte de poids soit durable. Demander un devis gratuitement .