La nymphoplastie ou labioplastie est une chirurgie esthétique qui vise à réduire la taille des petites lèvres du sexe féminin.

Pourquoi solliciter une nymphoplastie ?

La nymphoplastie est sollicitée lorsque la femme présente des petites lèvres trop volumineuses et que leur taille lui cause quelques soucis lorsqu'elle marche ou pratique certaines disciplines sportives. Dans ces cas-là, l'intervention peut faire l'objet d'une prise en charge et d'ailleurs, ce sont-là, les causes officielles de ce type d'opération.

Par contre, si la femme souhaite se faire réduire les petites lèvres par but purement esthétique, la totalité du coût de l'intervention sera à sa charge. Dans la majorité des cas, les femmes y ont recours pour espérer augmenter le désir de son partenaire, mais il faut le souligner, l'opération n'y apporte pas beaucoup de changement.

Chez certaines femmes, la raison de l'intervention est que les deux lèvres n'ont pas la même taille, mais cela est pourtant normal. Cette cause ne devrait donc pas pousser la femme à se faire opérer.

Comment se déroule une nymphoplastie ?

Pour réaliser une nymphplastie, le chirurgien peut utiliser deux méthodes. Dans les deux, la patiente sera mise sous anesthésie générale ou locorégionale. Une intervention peut durer entre 30 à 45 minutes selon les cas.

Première méthode :

Le chirurgien procède à une réduction des petites lèvres par un procédé de reconstruction plastique. Leur forme est ainsi gardée intacte et une fois totalement cicatrisées, on n'y verra que du feu. Le risque principal avec cette méthode c'est qu'il y ait réouverture de la cicatrice. Cela peut toutefois être solutionné rapidement avec une reprise sous anesthésie générale.

Seconde méthode :

La deuxième technique est plus simple, car elle consiste seulement à sectionner les parties qui dépassent un peu de trop des deux petites lèvres. La section se fait de manière longitudinale, mais la forme des petites lèvres ne sera donc pas gardée. Cette méthode est simple et sans complications, mais le côté esthétique n'y sera plus. Les petites lèvres donneront juste l'effet d'avoir été amputées.

La nymphoplastie nécessite-t-elle l'hospitalisation de la patiente ?

En général, la nymphoplastie se fait en mode ambulatoire, c'est-à-dire entrée le matin et sortie le soir. Il arrive toutefois des cas où une hospitalisation de 24 heures est requise.

Quelles sont les suites opératoires à suivre ?

Suite à une nymphoplastie, la patiente devra faire très attention à l'hygiène et au respect des soins qui lui seront recommandés. Aussi, de par l'emplacement de la cicatrice, elle se retrouvera dans une position inconfortable. C'est pour cela qu'elle devra programmer entre une semaine à 10 jours de convalescence. Lorsque l'intervention a été prise en charge par la sécurité sociale, un arrêt de travail sera prescrit à la patiente pour qu'elle n'ait pas de problème avec son travail.

Quand la femme peut-elle avoir des relations sexuelles ?

Après une labioplastie, la patiente devra attendre que la cicatrisation soit totale avant d'avoir des relations sexuelles. Autrement dit, un mois d'abstinence lui sera conseillé.

À partir de quel âge peut-on solliciter cette intervention ?

Il n'y a pas d'âge précis à partir duquel on peut recourir à une labioplastie, mais dans la majorité des cas, les femmes qui y ont recours ont entre 18 à 28 ans.

Combien coûte une labioplastie ?

Plus de 95 % des patientes sont prises en charge par la sécurité sociale pour une nymphoplastie. Cela signifie que la majorité des patients invoque la gêne comme raison principale. Dans le cas d'une intervention purement esthétique, il faut compter dans les 2 700 euros, voire moins si vous vous faites opérer en Tunisie pour une même qualité de résultats.