L'ISAPS (Société internationale de chirurgie plastique et esthétique) a dévoilé en juillet dernier les chiffres de l'année 2013 concernant les statistiques annuelles et le Brésil y brille comme étant le premier pratiquant de chirurgie plastique au monde. Il devance de loin les Etats-Unis qui ont pourtant été à la première marche du podium dans cette catégorie pendant des années. Ce fut donc le changement notoire de cette publication, car pour le reste, les stats sont à peu près les mêmes que les années précédentes.


Les Etats-Unis briguent la première place


Dans l'ensemble des interventions chirurgicales et non chirurgicales, les Etats-Unis demeurent à la première place, recueillant 17 % de la totalité mondiale. C'est le Brésil qui est à la seconde position avec 9,1 % et le Mexique ferme les marches du podium avec 3,8 % des interventions mondiales.
Les femmes sont toujours les plus nombreuses à passer sur la table avec un pourcentage de 87,2 %, soit plus de 20 millions sur 23. Le reste est donc constitué par la gent masculine qui est certainement plus tentée par la greffe des cheveux et les petites interventions.


Le botox toujours aussi populaire


Quel genre d'opérations plastiques attire le plus ? Sans surprise, c'est l'augmentation mammaire qui est la plus populaire, suivie de près par la liposuccion et enfin la modification du nez ou rhinoplastie. Les opérations non chirurgicales les plus pratiquées sont les diverses injections qu'on appelle aussi chirurgies invasives avec le botox et le collagène. Cela consiste essentiellement à injecter ces substances sur certaines parties du corps ou du visage pour leur donner plus de fermeté et ces opérations sont devenues monnaies courantes du fait de la facilité des interventions et des coûts plus abordables.
Du 19 au 22 septembre, l'ISAPS donnera son congrès annuel à Rio de Janeiro pendant lequel toutes ces données seront à l'ordre du jour.