Selon un sondage réalisé par OpinionWay, à la demande de la Clinique des Champs-Elysées, la moitié des Français projettent de recourir, au moins une fois, à la chirurgie esthétique. Le sondage a été réalisé les 21 et 22 mai 2014 auprès d'un échantillon de 1 012 Français et Françaises de plus de 18 ans.

Les interventions qui suscitent l'engouement

Il y a quelques années encore, les Françaises s'intéressaient surtout à la chirurgie du nez et des seins. En effet, toutes voulaient une poitrine volumineuse sans être trop généreuse et un joli profil. Avec l'engouement que connaît actuellement la chirurgie esthétique, on est tenté de penser que le nez et les seins restent les cibles principales de l'intervention, mais ce plus tout à fait ça. En effet, environ 36 % des femmes interrogées dans le cadre du sondage considèrent l'épilation au laser comme étant la chirurgie prioritaire à faire.

Les petites interventions prédominent

Alors que les stars Hollywoodiennes optent pour des chirurgies lourdes pour retrouver la jeunesse éternelle, les Français, eux, préfèrent les interventions plus légères pour retrouver leur confiance en soi. D'après le sondage, 19 % d'entre eux se tournent vers des petites opérations comme la liposuccion pour gommer les traces du temps et de la vie.

La chirurgie du visage prend la troisième place

La chirurgie esthétique relative au visage prend la troisième place après l'épilation laser et la liposuccion. Comme quoi, être beau/belle n'est plus la principale inquiétude des Français qui préfèrent de loin avoir un corps parfait. Ainsi, sur les personnes interrogées, 17 % prévoient de faire un lifting du visage, 15 % pensent recourir à des interventions relatives à la peau et 14 % envisagent une chirurgie associée aux cernes et aux paupières.

Du côté de ces messieurs ...

Contrairement à ce que bon nombre d'entre vous le pense, les hommes et la chirurgie esthétique font bon ménage depuis peu. Le sondage montre alors que :

- 13 % d'entre eux privilégient l'épilation laser

- 9 % pensent recourir à la liposuccion pour bannir la cellulite

- 6 % ne seraient pas contre la chirurgie d'allongement ou d'épaississement du pénis qu'on appelle phalloplastie