Aussi appelée chirurgie esthétique gynécologique, la chirurgie des parties intimes est de plus en plus pratiquée dans le monde notamment en Tunisie où les prix sont plus abordables qu'en Europe. La qualité du travail fourni par les praticiens de ce pays est également reconnue.

 

Ces opérations consistent à faire des corrections diverses au niveau des tissus qui constituent l'appareil génital de la femme. Les rectifications peuvent être appliquées sur les zones externes et internes.

Le premier but de cette chirurgie est de réparer diverses anomalies morphologiques dont les plus connues sont l'hypertrophie des grandes et petites lèvres ainsi que les excès graisseux au niveau du Mont de Vénus. Après un accouchement, il est possible que les tissus du vagin soient estropiés ou relâchés. Il convient donc de pratiquer une intervention chirurgicale afin de redonner ses formes à l'organe.

Le manque de sensibilité sexuelle et la baisse du taux d'orgasme sont aussi une raison valable pour faire une chirurgie intime. Cette opération est la plupart du temps réclamée par les femmes qui ont du mal à trouver du plaisir durant les rapports. La dysorgasmie vaginale peut atteindre 15 à 20 % des femmes ayant fait un accouchement par voie basse.

Il faut savoir que cette chirurgie est différente de celle pratiquée pour l'uro-gynecologie qui consiste à réparer l'incontinence urinaire.