Il s'agit d'un syndrome né d'une malformation congénitale. Les seins tubéreux peuvent être uni ou bilatérale et ils apparaissent à la puberté durant la croissance mammaire.

Comment cela se présente ?

Les seins tubéreux se traduisent par un défaut de développement dans la partie inférieure des seins. Cela engendre une quantité cutanée insuffisante puisque les sillons sous-mammaires seront alors placés un peu plus haut que la normale. Le syndrome peut se décliner sous deux formes :

-          Un développement antérieur exagéré qui entraîne une projection exagérée du sein, une aréole très étalée et qui donne son aspect tubulaire au sein

-          Des seins hypotrophiques que l'on surnomme parfois « pis de vache »

Dans les deux cas, une asymétrie est le plus souvent visible.

Un type d'asymétrie mammaire ?

Le syndrome des seins tubéreux est souvent indissociable à une asymétrie ce qui occasionne une certaine gêne chez les femmes et notamment les adolescentes. En tant que malformation, l'asymétrie et les seins tubéreux mélangent souvent un défaut de volume, de symétrie et de forme. Les anomalies de forme peuvent, quant à elles, combiner hyper et hypotrophie uni ou bilatérales.

Comment corriger des seins tubéreux ?

Les seins tubéreux peuvent être corrigés par une chirurgie. Cette dernière va effacer la forme tubulaire des seins pour que la patiente retrouve une silhouette plus harmonieuse. Pour réaliser l'opération, le chirurgien effectuera différentes incisions dont la taille et le nombre varieront selon l'importance de l'anomalie.

Par exemple, dans le cas d'une absence du segment inféro-interne du sein, le chirurgien va réaliser une incision en T comme dans une plastie mammaire classique. Une fois l'incision réalisée, le praticien enlève l'excès cutané, déloge la glande mammaire pour la remettre au bon emplacement. Cette variante est la plus rencontrée en termes de seins tubéreux.

La voie péri-aréolaire, quant à elle, est sollicitée quand l'anomalie est plus importante. Le chirurgien pourra par la suite insérer une prothèse pour redonner sa forme normale au sein.

Comment se déroulent les suites opératoires ?

 Après l'intervention, la patiente verra apparaître des ecchymoses et des œdèmes. Ces dernières se résorbent toutefois petit à petit au fil des jours. Le chirurgien vous prescrira également des antalgiques pour atténuer la douleur.

Pour que tout se passe pour le mieux, la patiente devra prévoir un arrêt de travail de trois à sept jours. Il lui sera également interdit de :

-          Porter des objets lourds

-          Faire du sport 

-          Fumer

-          S'exposer au soleil

Et tout cela, pendant le premier mois après l'opération. Ces précautions doivent être bien respectées pour réduire les risques de complications et les problèmes de cicatrisation.

Qu'en est-il des résultats ?

Les résultats ne se verront pas sitôt après l'intervention puisqu'ils apparaîtront petit à petit. Le résultat définitif se verra au bout de six à un an puisque c'est le délai nécessaire pour que les cicatrices mûrissent et que l'œdème disparaisse totalement.