On pratique deux types d'anesthésie lors d'une liposuccion, une anesthésie locale ou une générale. Selon les cas et le comportement du patient, la sortie peut avoir lieu soit le jour de l'opération soit le lendemain dans le cas de l'anesthésie générale.

Le port du panty ( un collant très compressif) pendant 15 jours est prescrit aux patients pour éviter la formation d'hématomes et pour favoriser la rétractation de la peau ainsi que de la graisse.

Quelques douleurs mais bénignes

Aucune douleur majeure n'apparaît après la liposuccion, à part quelques phénomènes de courbatures. Pour éviter certains désagréments et par mesure de précaution, le chirurgien recommande au patient de prendre des antalgiques pendant une semaine. Quelques effets secondaires peuvent surgir, mais ils sont très limités, tels que des bleus et gonflements qui sont un peu gênants pendant un à deux semaines. Si le patient ne peut attendre ce délai, il peut recourir aux massages par des kinésithérapeutes pour les atténuer.

Prendre une semaine de repos

L'intervention de liposuccion génère une grande fatigue d'environ cinq jours. Par conséquent, un repos d'une semaine est recommandé. L'intensité de la fatigue dépend de la quantité de graisse qui sera aspirée, mais les patients pourront effectuer rapidement leur activité normale à l'issue de ce repos.

Quant aux activités sportives, elles peuvent reprendre après deux à trois semaines.

10 jours après l'intervention, une visite de premier contrôle est prévue. La seconde est programmée au quatrième mois.