En chirurgie esthétique, la pose de fils tenseurs permet de repositionner les zones qui se sont affaissées avec le temps. Cette intervention peut être réalisée au niveau de différentes parties du corps pour obtenir un même résultat : un effet liftant.

En quoi cela consiste-t-il ?

La pose de fils tenseurs consiste à implanter des fils résorbables sous la peau. Elle a pour objectif de remonter les tissus qui se sont affaissés. Il faut savoir qu’avec l’âge et les attaques environnementales telles que l’exposition aux rayons du soleil, la peau devient rêche et perd son élasticité. Elle s’affine également et finit par tomber vers le bas. Le visage perd alors sa forme ovale et les rides et plis finissent par s’installer. Ce phénomène touche également le reste du corps.

Pour y remédier, les patients ont différentes options de rajeunissement dont l’implantation de fils tenseurs. Si auparavant, la chirurgie faisait appel à des fils permanents, de nos jours, tous les modèles utilisés sont résorbables. Cela signifie que l’organisme les « digère » peu à peu avec le temps jusqu’à ce qu’ils disparaissent totalement.

Quel genre de fil utilise-t-on ?

Il existe principalement deux sortes de fils auxquels les chirurgiens font appel à savoir :

  • Les fils de maillage :

On les utilise sur une peau qui a perdu sa densité et qui marque très peu. Pour opérer, le praticien met en place une trame collagénique qui va engendrer une légère tension. Cela va également maintenir les joues, adoucir les sillons et renforcer les commissures. Cette approche est recommandée pour les personnes de 35 ans et plus. Si elle a le don de restructurer la peau, elle ne la remonte pas. En ce qui concerne les fils, ils ont fins, lisses et mesurent entre 3 à 9 cm. Pour les insérer, chaque fil sera rattaché à une aiguille avant d’être placé. En une intervention, il est possible d’implanter entre six à quinze fils, voire plus en fonction de la zone traitée.

  • Les fils tenseurs :

Ils sont utilisés sur des patients de plus de 45 ans chez qui on remarque un début d’affaissement des joues et des pommettes ainsi que des sillons qui commencent à se faire remarquer. Lorsque le chirurgien insère ce type de fils, on remarque une légère traction au niveau de la peau. Le résultat est immédiatement visible et peut durer jusqu’à deux ans. Il peut être apprécié pleinement au bout de trois à six semaines après l’intervention. Seul bémol avec cette technique : elle ne peut être réalisée sur des patients de plus de 55 ans. En effet, pour obtenir de bons résultats, il faut que la peau soit encore élastique, assez épaisse pour dissimuler les fils et être fine sans être trop lourde.

Sont-ils plus efficaces que les injections de produits de comblement ?

Quand les fils sont insérés sous la peau, ils génèrent une réaction inflammatoire qui favorise la production de collagène neuf. Cela engendre une redensification de la peau. Si on compare cette opération aux injections de produit de comblement, on peut dire que les deux sont efficaces puisque si certains visages ont besoin d’être rehaussés, d’autres ont juste besoin d’être comblés. Il est aussi possible de les associer.

Comment se déroule l’intervention ?

Le mode opératoire varie selon qu’on utilise des fils de maillage ou des fils tenseurs.

Lorsqu’il s’agit de fils tenseurs, le médecin commence par injecter l’anesthésie. Il trace ensuite des marques au niveau de la zone à traiter et les fils seront insérés en suivant les traits. Ces derniers peuvent être tracés en V, en Z ou en U. Quand les fils ressortent de l’autre côté, le praticien va tirer dessus jusqu’à obtenir la tension souhaitée et termine par couper leurs extrémités. L’implantation de fils tenseurs dure entre 30 à 45 mn. Si elle n’est pas douloureuse, elle donne un sentiment d’inconfort. Après l’intervention, la zone traitée rougit, affiche quelques bleus et gonfle légèrement. On remarquera, par la suite, des petites fossettes au niveau des points où les fils ressortis et ont été coupés. En cas d’excès cutané, le patient peut présenter des petits plis devant l’oreille. Il faudra alors les corriger autrement ou attendre qu’ils disparaissent d’eux-mêmes ce qui peut prendre beaucoup de temps.  

Dans le cas de fils de maillage, le médecin opte pour une crème anesthésiante que l’on applique sur la zone cible une heure avant l’insertion des fils. Ce délai écoulé, il place les fils aux endroits prédéterminés. Cette technique est plus rapide puisque dure entre 15 à 30 mn.

L’utilisation de fils tenseurs est-elle fiable à 100 % ?

Certes, la méthode a évolué et donne de bons résultats, mais il ne faut pas trop s’emballer. Selon les chirurgiens, un protocole devrait être mis en place pour pouvoir :

  • évaluer leur efficacité
  • dresser la liste des complications et risques possibles
  • mieux connaître les suites opératoires
  • déterminer réellement l’intensité de la douleur ressentie après l’intervention
  • déterminer la présence ou non d’une certaine gêne dans la réalisation de certaines mimiques
  • étudier les résultats
  • évaluer le mode opératoire

En bref, la pose de fils tenseurs doit encore être étudiée plus en détails pour pouvoir dire s’il est réellement efficace ou non.