Implants mammaires et allaitement

Beaucoup de femmes se posent des questions au sujet de l'allaitement après avoir subi une augmentation mammaire. Si certaines s’inquiètent des possibles répercussions du gel de silicone sur la santé de leur bébé, d’autres se préoccupent de ce à quoi vont ressembler leurs seins après l’allaitement. Trouvez ci-dessous toutes les réponses à vos questions …

L’allaitement est-il possible chez une femme portant des implants mammaires ?

La réponse est oui. Il faut savoir que les prothèses sont insérées derrière la glande mammaire ce qui n’engendre aucune gêne quant à l’allaitement. En général, le chirurgien se contente d’inciser, selon la voie d’abord qu’il trouve approprié et de mettre les implants en place. Cela signifie qu’il n’y a aucune forme de résection des canaux galactophores lesquels sont chargés de véhiculer le lait maternel jusqu’aux mamelons.

Par contre, en cas de ptose mammaire, l’intervention se composera de deux grandes étapes :

-          La mise en place des implants

-          La correction de la ptose avec un possible retrait tissulaire et cutané

Qui dit retrait d’une partie du sein dit retrait d’une partie des nerfs qui se situent au niveau de la zone ainsi que les portions de canaux galactophores s’y référant. Dans ce cas-ci, l’allaitement peut être impossible. Pour éviter cela, vous devez discuter de votre désir d’enfant et d’allaitement au sein à votre chirurgien dès la première consultation préopératoire. Cela lui permettra d’adopter la meilleure approche afin d’épargner le réseau galactophorique.

Y a-t-il des risques que le gel de silicone passe dans le lait maternel ?

Les implants mammaires contiennent du gel de silicone. Face aux craintes des mères concernant la possible présence de ce gel dans le lait maternel, des études ont été menées et ont pu réfuter cette crainte.

En effet, selon les chercheurs, il n’y a aucune différence entre le lait maternel issu de femmes non-porteuses de prothèses et de femmes qui en portent.

Que devient l’allaitement au sein en cas de coque ?

Les prothèses étant des corps étrangers, l’organisme de certaines femmes y réagissent mal et forment des coques autour des implants. Si cela arrive alors que vous êtes déjà enceinte, leur retrait est impossible, car vous devriez alors être réopérée et dans votre état, cela n’est pas conseillé. Le mieux c’est d’attendre l’accouchement pour envisager une nouvelle opération. Rassurez-vous, la présence de la coque n’a aucune influence sur votre grossesse.

Et dans le cas où vous avez déjà prévu d’allaiter au sein avant que la coque ne se forme, là encore, il faut vous rassurer, car l’allaitement reste possible.

Le seul bémol c’est que la coque sera inconfortable, mais non pas invivable. Vous pourrez ensuite attendre la fin de l’allaitement pour la retirer.

Peut-on continuer à allaiter en cas de fuite de silicone ?

Dans la théorie, la silicone ne nuira pas au bébé, mais il est quand même recommandé de ne pas l’allaiter au sein, par mesure de prudence.

A quoi ressemblent les seins après l’allaitement ?

Chez les femmes ne portant pas d’implants mammaires, les seins semblent vidés et affaissés après l’allaitement. Chez les femmes portant des prothèses, cela peut survenir, mais n’est pas systématique.

Chez les femmes qui portent des grands implants et qui n’ont pas subi de grandes variations de poids, la forme des seins sera plus ou moins la même qu’avant l’allaitement. Par contre, chez celles qui ont choisi de petits implants et qui ont subi d’importantes variations de poids, les seins peuvent s’affaisser après l’allaitement.

Qu’elles se rassurent toutefois, une chirurgie esthetique peut les aider à s’offrir une nouvelle intervention à prix abordable.

En savoir plus sur le prix d'une augmentation mammaire en Tunisie ici.

Est-il facile d’allaiter lorsqu’on porte des implants ?

La majorité des femmes qui portent des implants ont souvent quelques doutes quant à l’acte d’allaiter. Les prothèses ne vont-elles pas leur compliquer la tâche et le bébé ne risque-t-il pas de s’énerver au contact des implants ? La réponse est non.

Il faut comprendre que les prothèses sont placées derrière la glande mammaire. Cela signifie qu’elles ne sont pas, ou très peu perceptibles à l’extérieur. Il n’y a donc aucun risque que le bébé sente leur présence. En ce qui concerne l’action même d’allaiter, cela se passe comme chez toutes les mamans allaitantes. Autrement dit, la présence des implants n’a aucune incidence notable sur cet acte.

Les femmes avec des prothèses mammaires ont donc les mêmes chances que les femmes sans prothèses mammaires d’allaiter normalement. 

Notons toutefois que dans des rares cas, il peut y avoir quelques complications. Rassurez-vous, ce ne sont pas des complications graves, mais seulement des gestes plus limités.

Qu’en est-il des risques d’abcès et d’engorgements ?

Les risques d’abcès sont minimes et ce, quelle que soit la voie d’abord choisie par le chirurgien. Même s’il a opté pour l’incision hémiaréolaire et donc tout autour de l’aréole, il prend soin à ne pas sectionner les canaux galactophores.

Pour ce qui est des engorgements, la femme avec des implants peut en souffrir autant que la femme qui n’en porte pas. C’est pour cela qu’on recommande aux patientes d’attendre au moins six mois après leur chirurgie d’augmentation mammaire avant de tomber enceinte et d’allaiter. Cela laisse le temps aux cicatrices d’arriver à maturité ce qui réduit les éventuels problèmes liés aux engorgements.

Y a-t-il des techniques à privilégier lors de l’intervention afin de permettre l’allaitement futur ?

La technique opératoire varie d’une patiente à l’autre en fonction des corrections qu’elle souhaite bénéficier. Le chirurgien prendra la décision la plus appropriée en fonction des besoins et au cas par cas.

Quand une patiente voulant se faire poser des prothèses mammaires émet son souhait d’allaiter plus tard, c’est-à-dire après l’intervention, le chirurgien évite autant que possible de sectionner une partie du sein. Allaitement et réduction mammaire ne sont donc pas compatibles, car en retirant une partie des seins, la femme a moins de chance de pouvoir allaiter dans le futur.

En ce qui concerne les techniques souvent privilégiées par le chirurgien, on peut citer la voie périaréaolaire qui implique une incision le long de l’hémi-circonférence inférieure de l’aréole. Placée à ce niveau, le chirurgien peut facilement accéder à la loge pour insérer les implants, il a une plus grande maîtrise de la coagulation du sang et la cicatrice se fond facilement sur la ligne inférieure traçant l’aréole.

En ce qui concerne les deux autres approches,

-          La voie sous-mammaire est envisageable, mais la cicatrice sera plus visible

-          La voie axillaire c’est-à-dire au niveau des aisselles, le chirurgien a plus de difficultés d’accéder à la loge dédiée aux implants

Quand peut-on allaiter après une chirurgie mammaire ?

Un laps de temps d’au moins six mois doit être respecté après l’intervention avant de tomber enceinte. Et si l’accouchement et l’allaitement surviennent avant le désir de se faire augmenter les seins, il est conseillé d’attendre également six mois pour envisager une chirurgie. Et bien sûr, il faut attendre que votre bébé soit sevré pour vous faire opérer.

En savoir plus:


Cliquez ici pour demander un devis personalisé avec l'avis de notre chirurgien.

Autres articles dans la même catégorie

Quels sont les différents types de prothèses mammaires ?

Quels sont les différents types de prothèses mammaires ?

  • Admin
  • Augmentation mammaire

Les prothèses mammaires permettent d’augmenter la taille des seins et d’obtenir un effet liftant au niveau du décolleté. Leur mise en place se fait dans le cadre d’une augmentation mammaire. Cette  intervention chirurgicale ...

Lire plus

Chirurgie d’augmentation mammaire : le meilleur emplacement pour les prothèses

Chirurgie d’augmentation mammaire : le meilleur emplacement pour les prothèses

  • Admin
  • Augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire figure parmi les interventions chirurgicales à but esthétique les plus réalisées à travers le monde. Chaque année, des centaines de patientes y ont recours pour avoir une plus grosse poitrine et la ...

Lire plus

Chirurgie esthétique : ce qu’il faut savoir sur les implants en silicone utilisés

Chirurgie esthétique : ce qu’il faut savoir sur les implants en silicone utilisés

  • Admin
  • Augmentation mammaire

Le domaine de la chirurgie esthétique utilise beaucoup de prothèses en silicone. Ces dernières permettent de redonner du volume à une zone qui en manque ou de remodeler, d’une manière ou d’une autre, le corps et le visage. Voici c ...

Lire plus

Augmentation mammaire : en quoi peut-elle améliorer le quotidien des patientes ?

Augmentation mammaire : en quoi peut-elle améliorer le quotidien des patientes ?

  • Admin
  • Augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire connaît une forte demande et ce, depuis quelques années. Cela consiste à augmenter le volume des seins en y insérant des prothèses mammaires. Cette intervention attire de pl ...

Lire plus

En 2017 : pourquoi serait-ce le bon moment pour s\'offrir des prothèses mammaires ?

En 2017 : pourquoi serait-ce le bon moment pour s\'offrir des prothèses mammaires ?

  • Admin
  • Augmentation mammaire

La chirurgie esthétique d’augmentation mammaire se fait, le plus souvent, par la mise en place de prothèses mammaires. Même si, à ses débuts, la technique était encore toute nouvelle et que les chirur ...

Lire plus

Augmentation mammaire en Tunisie : ce qu\'il faut savoir

Augmentation mammaire en Tunisie : ce qu\'il faut savoir

  • Admin
  • Augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire consiste à augmenter le volume des seins en y insérant des prothèses. Cette intervention figure parmi les plus appréciées des femmes, mais avant de se décider, vo ...

Lire plus

À la une


Rechercher


Un corps de rêve en quelques clics


Tarifs chirurgie esthétique
Plus de 5 300 clients satisfaits
Selon la période, l'intervention et autres critères

Conformément à la réglementation de l'Union Européenne sur la protection des données,
Il est important que vous consultiez notre « charte de données personnelles » concernant la manière dont nous traitons vos données.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez cette charte. Fermer