Ce qu'il faut savoir sur la nymphoplastie

Ce qu'il faut savoir sur la nymphoplastie

De plus en plus de femmes sollicitent une chirurgie des parties intimes que l’on appelle nymphoplastie. Cela consiste à réduire la taille des petites lèvres qui sont hypertrophiées chez certaines femmes. Comment cela se déroule et quels sont ses intérêts ?

L’hypertrophie des petites lèvres

Certaines femmes présentent une hypertrophie ou une taille trop importante des petites lèvres. Cela se remarque lorsqu’elles sont debout et que les petites lèvres dépassent de la fente vulvaire. Le phénomène n’est pas douloureux, mais toutefois gênant.

Cette hypertrophie est le plus souvent bilatérale, mais dans des rares cas, elle peut être unilatérale.

Lorsqu’elle apparaît à la puberté, on l’appelle hypertrophie primaire juvénile. Chez certaines femmes, elle ne survient qu’après un accouchement ou à la ménopause. On parle alors d’hypertrophie secondaire par vulvoptose ou de fausse hypertrophie. Cela peut aussi être dû à une malformation des petites lèvres.

Les conséquences d’une hypertrophie des petites lèvres

Ce phénomène n’est pas douloureux et n’est pas dangereux même lorsque les petites lèvres vont jusqu’à former des replis de chaque côté du clitoris. Toutefois, les femmes qui en présentent ressentent :

  • Une gêne vestimentaire durant le port de string, de maillot de bain ou d’autres vêtements moulants : les petites lèvres peuvent afficher une hyperpigmentation à cause des frottements avec la lingerie. Cela peut même donner naissance à une mycose vaginale
  • Une gêne durant la pratique de certains sports
  • Une gêne pendant les rapports sexuels puisque les petites lèvres ont tendance à s’interposer durant la pénétration
  • Un complexe psychologique, parfois profond, puisque ces femmes auront honte même à l’idée de se dénuder devant leur partenaire

Les approches possibles

La nymphoplastie ou labioplastie de réduction vise à réduire la taille des petites lèvres et à supprimer les prolongements qui recouvrent le clitoris. Le chirurgien va alors retirer l’excès labial jusqu’à obtenir des petites lèvres de taille normale et en harmonie avec les grandes lèvres et la vulve. Différentes approches sont possibles :

  • L’approche longitudinale : c’est la technique la plus simple puisque se traduit simplement par une résection des petites lèvres suivant le bord de la lèvre et le long du prolongement antérieur qui va vers le clitoris. Elle permet de supprimer, en parallèle, l’hyperpigmentation qui y est associée
  • L’approche cunéiforme : la résection se fait ici en triangle ce qui permet de garder l’anatomie normale des petites lèvres vu que les deux bouts seront raboutés
  • L’approche chinoise qui se fait le plus souvent par fenestration

D’autres méthodes peuvent également être possibles selon les chirurgiens.

L’intervention proprement dite

Avant l’intervention proprement dite, la patiente doit faire au moins deux consultations avec le chirurgien. Ce dernier lui fera faire quelques examens afin d’écarter tous les risques. Il lui recommandera également de :

  • Arrêter tout traitement anticoagulant et antiagrégant durant les 15 jours précédents l’opération
  • Arrêter le tabac un mois avant et un mois après l’opération afin d’éviter la nécrose

Une fois l’intervention planifiée, la patiente sera d’abord placée sous anesthésie locale avec sédation par voie intraveineuse. Dans certains cas, il est possible de faire une anesthésie générale ou une rachianesthésie. Le chirurgien opère ensuite pendant 30 à 45 minutes puis applique un léger pansement sur la zone opérée avant de la couvrir d’un slip de protection.

Les suites opératoires

La nymphoplastie se fait en mode ambulatoire c’est-à-dire que la patiente sort le jour même de l’intervention sans hospitalisation. Pendant les deux à trois jours qui suivent, elle remarquera un léger saignement puis un gonflement et des ecchymoses apparaissent. Ces derniers durent environ deux semaines avant de disparaître.

En termes de douleur, elle est généralement peu intense, mais des antalgiques sont quand même prescrites au cas où.

Pendant quelques jours, une protection devra être portée dans les sous-vêtements et la patiente devra porter des vêtements amples de type jupe, robe, pantalon ou short large.

La patiente doit faire sa toilette intime deux fois par jour avec un savon intime.

Les fils se résorbent automatiquement au bout de trois semaines. La patiente devra attendre au moins quatre semaines pour avoir un rapport sexuel et trois semaines pour pouvoir faire du sport. Elle n’est pas obligée d’observer un arrêt de travail, en fonction de son métier.


Cliquez ici pour demander un devis personalisé avec l'avis de notre chirurgien.

Autres articles dans la même catégorie

Vésicule biliaire : à quoi sert-elle ?

Vésicule biliaire : à quoi sert-elle ?

  • Blog actualités

La vésicule biliaire est un petit réservoir qui stocke la bile entre les repas et la libère au moment des repas. A côté des autres organes comme le foie, le cœur, l’estomac, les poumons, les reins, &he ...

Lire plus

RGO: que faire contre le reflux gastrique ?

RGO: que faire contre le reflux gastrique ?

  • Blog actualités

Le reflux gastro-œsophagien ou RGO désigne le passage d’une partie du contenu de l’estomac vers l’œsophage. L’estomac contient des substances acides facilitant la digestion des aliments mais l’&oeli ...

Lire plus

Comment avoir des dents blanches ?

Comment avoir des dents blanches ?

  • Blog actualités

Malgré un brossage quotidien, les dents finissent par jaunir ou se tacher. Cela peut être causé par une alimentation riche en colorants, par de mauvaises habitudes comme l’abus de café, les cigarettes, l’alco ...

Lire plus

Comment se passe une fiv ?

Comment se passe une fiv ?

  • Blog actualités

Grâce à la FIV (Fécondation In Vitro), les couples stériles peuvent avoir des enfants. C’est une technique courante d’assistance médicale à la procréation (AMP). En quoi cela consiste-t-i ...

Lire plus

L’hyménoplastie : ce qu’il faut savoir

L’hyménoplastie : ce qu’il faut savoir

  • Blog actualités

L’hyménoplastie est la chirurgie esthétique qui vise à recoudre l’hymen chez la femme. Bien qu’elle soit encore méconnue, cette intervention intéresse de plus en plus de femmes en âge de s ...

Lire plus

Filtres beauté pour les selfies : une menace contre le naturel ?

Filtres beauté pour les selfies : une menace contre le naturel ?

  • Blog actualités

De nos jours, il existe de nombreuses applications pour retoucher ses photos prises par selfies. Si à l’origine, cela était intéressant pour pouvoir publier de jolies photos de nous sur les réseaux sociaux, aujour ...

Lire plus

À la une


Rechercher


Un corps de rêve en quelques clics


Tarifs chirurgie esthétique
Plus de 5 300 clients satisfaits
Selon la période, l'intervention et autres critères

Conformément à la réglementation de l'Union Européenne sur la protection des données,
Il est important que vous consultiez notre « charte de données personnelles » concernant la manière dont nous traitons vos données.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez cette charte. Fermer