La liste des chirurgies esthétiques en vogue compte une nouvelle recrue : l’ombilicoplastie. Il s’agit d’une intervention chirurgicale réalisée sur le nombril. Cette pratique est de plus en plus en demande auprès des centres de chirurgie esthétique. Comme n’importe quelle intervention, elle peut être sollicitée à des fins purement esthétiques ou réparatrices. En quoi cela consiste-t-il réellement en pratique ? Quels sont les risques encourus par le/la patient (e) qui y a recours ?

 

Qu’est-ce que l’ombilicoplastie ?

 

L’ombilicoplastie est le type de chirurgie réalisé sur le nombril dans le but d’en modifier la forme ou la taille. Elle est effectuée, en général sous anesthésie locale. Deux procédés sont possibles au chirurgien selon l’enjeu de l’intervention.

 

Le premier consiste à étirer la peau qui se trouve autour du nombril, puis à modifier son orientation vers le bas ou vers le haut selon les besoins du patient. Cette première pratique permet de modifier la forme du nombril.

 

Le second a pour but de réduire la taille du nombril. Le chirurgien réalise des incisions à l’intérieur ou tout autour du nombril.

 

D’une manière générale, l’intervention ne dure qu’une heure.

 

Quelles sont les raisons qui inspirent une ombilicoplastie ?

 

Un patient peut demander à subir une ombilicoplastie pour diverses raisons. Dans un premier cas, cette chirurgie fait suite à un complexe dû à la forme ou la taille de son nombril. Elle aura donc un but purement esthétique. Lorsque le nombril est trop volumineux, l’ombilicoplastie est l’intervention chirurgicale la plus efficace pour réduire sa taille. Il en est de même lorsque sa forme est disgracieuse puisque cette chirurgie peut y apporter des modifications.

 

Par ailleurs, aujourd’hui, avoir un ventre parfaitement plat avec un nombril assez discret est devenu un signe de beauté à part entière. Cette caractéristique est surtout sollicitée en été, lorsque le temps appelle aux baignades et donc aux petites tenues avec le ventre à l’air. Pour cette raison, l’intervention chirurgicale pour le nombril est le plus souvent complémentaire à une abdominoplastie.

 

Dans un second cas, l’ombilicoplastie peut être recourue à des buts réparateurs. Plusieurs événements peuvent altérer sa forme et sa taille, notamment une grossesse, un accident, une importante perte de poids ou encore un ancien piercing. Par ailleurs, l’opération sera indispensable si une protubérance apparaît au niveau de l’orifice du nombril. Cette protubérance, appelée hernie ombilicale, est souvent une partie d’organe interne qui apparaît en surface par le biais du nombril. Dans ce cas de figure, l’intervention peut être couverte par la Sécurité sociale selon les pays.

 

Que se passe-t-il après l’intervention ?

 

Dans certains cas, lorsque l’abdomen présente un léger gonflement, le chirurgien peut préconiser le port d’une ceinture orthopédique abdominale. Quelques rougeurs peuvent aussi apparaître, mais disparaissent progressivement.

 

En outre, toute intervention chirurgicale nécessite quelques jours de repos après l’opération. L’ombilicoplastie n’échappe pas à cette règle. Les efforts physiques sont interdits durant une à deux semaines. Jugée comme une intervention relativement «facile» par les chirurgiens esthétiques, la période de convalescence est courte et la reprise des activités quotidiennes peut se faire après seulement quelques jours. De plus, cette intervention a l’avantage de présenter des résultats facilement visibles. 

 

Quels sont les risques liés à une ombilicoplastie ?

 

Comme toute intervention chirurgicale, l’ombilicoplastie comporte aussi des risques. Parmi les plus courants sont l’apparition d’un hématome, d’une infection ou encore la survenue d’une mauvaise cicatrisation. Ces risques peuvent être minimisés, voire inexistants en choisissant un chirurgien expérimenté.