La réduction mammaire vise à remédier à une hypertrophie mammaire qui se définit pars un volume trop important des seins par rapport à la morphologie de la patiente.

 L'hypertrophie mammaire est-elle une maladie ?

Non, il ne s'agit aucunement d'une maladie, mais son volume important peut engendrer une ptôse mammaire, des douleurs dans le dos et au niveau du cou, un manque d'esthétique et des complexes psychologiques profondes. Ce sont souvent les motifs pour le recours à cette forme de chirurgie.

 Quels sont les objectifs de la chirurgie ?

La chirurgie de réduction mammaire vise à :

-          Réduire le volume graisseux et glandulaire des seins

-          Repositionner le mamelon et l'aréole à la bonne hauteur

-          Reconcentrer la glande restante

-          Enlever l'excès cutané

Résultats : la patiente se retrouve avec des seins petits, plus fermes et plus beaux.

 Qu'en est-il des cicatrices ?

Pour obtenir ces résultats, le chirurgien devra réaliser des incisions à l'origine des futures cicatrices qui peuvent être de trois types :

-          La cicatrice péri-aréolaire : autour de l'aréole lorsque le volume du sein se situe entre 400 à 600 cm3

-          La cicatrice aréolaire doublée d'une cicatrice verticale pour les seins compris entre 600 et 1 000 cm3

-          La cicatrice périaréolaire donc aréolaire triplé d'une verticale et d'une horizontale lorsque le sein affiche un volume supérieur à 1 000 cm3

 

Comment se déroule l'intervention ?

L'intervention nécessite des rendez-vous pré-opératoires avec le médecin et l'anesthésiste ainsi qu'une hospitalisation de 24 heures. Selon l'importance de l'hypertrophie, l'opération peut durer d'1 h 30 à 3 h et est toujours réalisée sous anesthésie générale. Après l'intervention, la patiente devra :

-          Prendre des antalgiques pour atténuer les douleurs

-          Porter un pansement compressif dès sortie du bloc et jusqu'à sortie de l'hôpital

-          Porter un drain jusqu'à sortie de l'hôpital

-          Porter un soutien-gorge de contention pendant un mois jour et nuit

Elle pourra prendre une douche puisque les pansements sont semi-imperméables, ne devra reprendre le sport qu'au bout d'un à deux mois et observer un arrêt de travail d'environ une semaine. Les résultats définitifs ne se verront qu'au bout d'un an. Les complications suite à ce genre d'intervention sont généralement minimes, mais pas inexistantes.