La ptose mammaire se manifeste par un glissement des seins vers le bas, donnant l'aspect d'avoir des seins lourds et tombants. Ceci est dû à un affaissement de la glande ajoutée à l'allongement de la peau au niveau de la poitrine après une prise de poids, par exemple ou après une période d'allaitement.

Ce problème esthétique peut aussi survenir après le retrait des prothèses mammaires. Or, lorsqu'on subit la pose d'implants au niveau de la poitrine, il est indispensable de les enlever après quelques années. Il existe cependant deux techniques chirurgicales qui permettent d'éviter la ptose mammaire. Quelles sont-elles et à quels sont leurs effets ?

Le constat sur l'effet naturel de la ptose mammaire

Puisque le retrait les prothèses est obligatoire après la fin de la durée de vie des implants dans l'organisme, une première technique permet d'atténuer les effets d'une ptose mammaire. Le chirurgien commence par retirer les implants lors d'une opération chirurgicale. Il étudiera l'évolution de la poitrine dénuée des prothèses au fil des mois qui suivent. Il s'attend à une rétractation de la loge qui a accueilli l'implant, pouvant ensuite se distendre pour former la ptose.

Il permet ensuite à la patiente de juger de cet effet naturel de la peau. Lorsque le résultat convient au sujet, aucune suite médicale n'est effectuée. Toutefois, si l'aspect de ses nouveaux seins ne la satisfait pas, elle peut avoir recours à une seconde intervention chirurgicale pour apporter les corrections esthétiques sur sa poitrine.

Retrait des implants + traitement contre la ptose

Une seconde technique consiste à accompagner le retrait des implants par une cure antiptose. Lorsque les prothèses sont retirées, le chirurgien réalise un lifting au niveau du sein. Il s'agit de retirer l'excès de peau à partir de l'aréole et de remplir les zones creuses. Le résultat est une poitrine qui dispose d'un aspect naturel très appréciable. Toutefois, quelques cicatrices apparaissent après l'intervention.

L'avantage du recours à une cure contre la ptose mammaire est qu'il n'y a pas besoin de subir une seconde intervention après le retrait des implants. En effet, la cure est prodiguée en même temps.

Cette seconde technique permet aux patientes qui ont subi une opération de chirurgie esthétique de mieux accepter une situation de retrait des implants mammaires. Effectivement, même si elles ne sont pas sans savoir que c'est une étape obligatoire après quelques années de vie avec des prothèses, cette situation peut toujours leur être délicat. Ces techniques sont aussi des alternatives à une seconde pose d'implants mammaires.