La gynécomastie est l'apparition d'un début de sein chez un sujet de sexe masculin. Si cesoucis est tout à fiat corrigeable, elle peut être la cause d'une gêne vis-à-vis d'autrui. Et puisqu'elle survient le plus souvent pendant l'adolescence, elle peut vite s'aggraver en un complexe. Aujourd'hui, il existe plusieurs traitements qui permettent de corriger ce type d'imperfection, notamment la chirurgie. Quand y avoir recours et dans quelles circonstances ?

Les différents types de gynécomastie chez l'adolescent et leurs traitements

Pour définir le traitement adéquat à la gynécomastie, autre que la chirurgie, il est indispensable de déterminer par des examens cliniques, si le patient n'est pas sujet à une quelconque maladie. Dans la plupart des cas, la gynécomastie est due à des problèmes hormonaux ou à des causes pathologiques. L'examen sanguin permettra de déceler un éventuel problème de santé. Une fois les résultats obtenus, il en découlera trois sortes d'individu atteint de ce développement anormal des seins. Chez l'adolescent, il s'agit :

-          d'un enfant qui présente un surpoids évident

-          d'un adolescent qui a un poids normal

-          d'un enfant atteint d'une maladie antérieure.

Dans ce dernier cas, il est prioritaire de traiter la pathologie décelée avant d'avoir recours à un autre traitement pour corriger la gynécomastie. Lorsqu'il s'agit de problèmes hormonaux, des produits à appliquer au niveau de la poitrine ou encore des médicaments pour réduire la production d'œstrogènes sont prescrits par le médecin. Lorsque ces traitements ne fonctionnent pas, le sujet peut ensuite décider de se faire opérer.

Dans le second cas, la gynécomastie peut causer une hypersensibilité gênante au niveau de la poitrine. Afin de les éviter, il est possible de recourir à la chirurgie, mais seulement à la fin de la puberté.

Dans le premier cas, le sujet doit d'abord traiter son problème d'obésité à partir des régimes. Quelquefois, la perte de poids élimine la gynécomastie et aucun autre traitement n'est nécessaire. Toutefois, lorsqu'un noyau glandulaire est décelé après le régime, celui-ci doit être extrait à partir d'une intervention chirurgicale.

Dans tous les cas, un développement des seins chez l'adolescent peut entraîner un mal-être chez le sujet, pouvant l'empêcher de s'intégrer normalement dans la société. Pour éviter que le complexe ne s'aggrave, il est conseillé de consulter dès les premiers signes de gynécomastie.

Qu'en est-il de la gynécomastie chez l'adulte ?

La gynécomastie peut aussi survenir à l'âge adulte. Dans ce cas, il s'agit essentiellement d'un cas de persistance de la maladie après l'adolescence. Ceci peut être dû à l'inefficacité des produits prescrits par le médecin. Le sujet peut choisir la chirurgie à n'importe quel moment. Lorsque la gynécomastie évolue rapidement pour toucher les deux seins à la fois, en provoquant des douleurs ou encore en présentant une asymétrie importante entre les deux seins, la prise de décision pour subir une intervention chirurgicale doit se faire rapidement. Effectivement, des risques de formation de tumeurs peuvent se présenter.

Par ailleurs, la gynécomastie peut aussi apparaître suite à une importante perte de poids. Dans ce cas de figure, il est conseillé au patient de faire du sport. Les exercices physiques peuvent suffire à faire réduire le développement. Sinon, la liposuccion est préférable à l'intervention chirurgicale. Ce type d'opération permet d'aspirer le surplus de graisse au niveau des seins. Elle peut s'associer à la liposuccion dans d'autres zones du corps, dont le ventre, les hanches ou les cuisses.

Le cas d'une gynécomastie chez le nourrisson

Ce type d'anomalie peut aussi survenir chez un nourrisson. Elle est d'ailleurs décelée chez 50% des nouveau-nés et essentiellement chez les garçons. Elle peut se présenter sous trois stades. Le premier démontre une tuméfaction sous-aréolaire limitée du mamelon, le second entoure le mamelon et le troisième stade démontre un écoulement du sein à partir du mamelon. Dans les trois cas, l'intervention n'est pas à envisager puisque le développement subira une régression naturelle.

La gynécomastie héréditaire chez l'adolescent

La plupart des cas de gynécomastie pendant l'adolescence est issue d'un caractère héréditaire. Son évolution est à surveiller jusqu'à la fin de la puberté, mais le plus souvent, elle disparaît au bout de deux à trois ans. Si elle reste présente après la puberté, la chirurgie est à envisager.

La gynécomastie chez les seniors

Lorsque la gynécomastie apparaît chez les seniors, il s'agit surtout d'un déficit hormonal dû à l'âge. En effet, le sujet est en train de subir un hypogonadisme et donc une réduction de la production d'hormones masculines. Dans un autre cas, ce développement mammaire peut être causé par certains traitements médicaux, notamment dans le cas de médicaments pour traiter le cancer de la prostate.