Chirurgie d’augmentation mammaire : le meilleur emplacement pour les prothèses

Chirurgie d’augmentation mammaire : le meilleur emplacement pour les prothèses

La chirurgie d’augmentation mammaire figure parmi les interventions chirurgicales à but esthétique les plus réalisées à travers le monde. Chaque année, des centaines de patientes y ont recours pour avoir une plus grosse poitrine et la silhouette de leur rêve. Même si l’objectif est le même, l’intervention chirurgicale peut différer d’une femme à l’autre selon les attentes et l’avis du chirurgien.

Le principe général

L’augmentation mammaire consiste à redonner du volume à des seins trop plats, des seins vidés et des seins flasques. Elle peut également être réalisée dans le cadre d’une reconstruction mammaire après une mastopexie par exemple.

A lire : Augmentation mammaire : de quoi s'agit-il ?


Pour obtenir de bons résultats, le chirurgien peut faire appel au lipofilling mammaire qui consiste à injecter de la graisse autologue dans les seins de la patiente, mais cette technique ne donne de bons résultats qu’en l’absence de ptôse mammaire et que lorsque la peau de la patiente est encore bien élastique. De plus, mieux vaut y faire appel quand on a déjà du volume dans les seins, mais que l’on souhaite juste souligner leur forme.
Dans le cas contraire, la mise en place de prothèses reste la seule bonne option. La patiente peut ici, choisir la taille des implants ainsi que leur forme. Quant à leur emplacement au niveau des seins, le chirurgien choisira en fonction de divers critères. Il aura le choix entre trois types d’emplacement, chacun d’eux ayant leurs avantages et leurs inconvénients. Avant d’opérer, le praticien devra les expliquer à la patiente et lui dire quelle approche il compte utiliser. 

A lire aussi : Implant mammaire et lipofilling : lequel choisir ?

La technique rétro-pectorale

Egalement dite rétro-musculaire, cette technique consiste à recouvrir, partiellement ou totalement, la prothèse sous le muscle pectoral. Cet emplacement procure divers avantages tels que :

  • Une meilleure emprise sur la forme des seins et surtout au niveau de la distance entre eux
  • Un meilleur contrôle sur le remplissage du pôle supérieur du sein et surtout au niveau du décolleté
  • L’impossibilité pour l’implant de se déplacer sur le côté à cause de la pression du muscle
  • L’impossibilité pour la forme du sein de se modifier même après une contraction du muscle

Les résultats restent donc stables dans le temps. Toutefois, cette technique est peu conseillée chez les femmes minces. Pour cause : elles n’ont pas assez de muscle pour recouvrir totalement les implants et au final, leur pourtour sera très visible de l’extérieur. Il faut également savoir que les mammographies seront plus difficiles à réaliser avec cette méthode.

La technique pré-pectorale

Egalement dite rétro-glandulaire, cette technique consiste à placer l’implant entre la glande mammaire et le muscle pectoral. Cette méthode :

  • Limite le risque de formation de coque ou contracture capsulaire
  • Evite de voir les pourtours des implants
  • Ne complique pas les mammographies

Il faut néanmoins souligner que les inconvénients ne sont pas négligeables. Ainsi, il faut savoir qu’avec cette technique, les implants ont tendance à se déplacer progressivement sur le côté augmentant ainsi la distance entre les deux seins. Les risques de déformation des seins sont également plus élevés suite à la contraction du muscle et enfin, le chirurgien n’a pas assez de contrôle sur le remplissage de la partie supérieure du sein. 

Le dual plan

Cette technique consiste à décoller totalement le muscle au niveau, devant et derrière le sillon du sein de sorte à le rendre plus souple durant l’insertion de l’implant. Ce dernier sera alors positionné derrière le muscle, mais dans sa partie supérieure seulement et derrière la glande, dans sa partie inférieure.
Résultats : le muscle libéré est plus souple et ne va pas exercer de pression sur la prothèse. La glande mammaire, quant à elle, est plus étalée autour du muscle et de l’implant. Autrement dit, cette méthode combine les avantages de deux techniques citées ci-dessus tout en limitant leurs inconvénients.
Il faut effectivement savoir qu’avec le Dual Plan,

  • Le risque de déplacement des prothèses est faible
  • Le remplissage de la partie supérieure du sein est mieux maîtrisé
  • Les douleurs post-opératoires sont limitées
  • La correction d’une ptôse peut y être associée sans forcément créer de nouvelles cicatrices

Dans le cas où le Dual Plan ne vous convainc pas et que vous hésitez entre les techniques rétro-pectorale et rétro-glandulaire, pourquoi ne pas essayer de déterminer la couverture tissulaire au niveau de votre décolleté ? Pour ce faire, il vous suffit de vous pincer la peau au-dessus du sein. Si la largeur obtenue fait moins de 2 cm, il vaut mieux envisager un emplacement sous le muscle pour que les pourtours des implants ne se remarquent pas trop. Et si la largeur est supérieure à 2 cm, les deux méthodes sont envisageables. 

En savoir plus : Quel est l'âge idéal pour subir une augmentation mammaire par pose de prothèses ?


Cliquez ici pour demander un devis personalisé avec l'avis de notre chirurgien.

Autres articles dans la même catégorie

Quels sont les différents types de prothèses mammaires ?

Quels sont les différents types de prothèses mammaires ?

  • Blog augmentation mammaire

Les prothèses mammaires permettent d’augmenter la taille des seins et d’obtenir un effet liftant au niveau du décolleté. Leur mise en place se fait dans le cadre d’une augmentation mammaire. Cette  intervention chirurgicale ...

Lire plus

Chirurgie esthétique : ce qu’il faut savoir sur les implants en silicone utilisés

Chirurgie esthétique : ce qu’il faut savoir sur les implants en silicone utilisés

  • Blog augmentation mammaire

Le domaine de la chirurgie esthétique utilise beaucoup de prothèses en silicone. Ces dernières permettent de redonner du volume à une zone qui en manque ou de remodeler, d’une manière ou d’une autre, le corps et le visage. Voici c ...

Lire plus

Augmentation mammaire : en quoi peut-elle améliorer le quotidien des patientes ?

Augmentation mammaire : en quoi peut-elle améliorer le quotidien des patientes ?

  • Blog augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire connaît une forte demande et ce, depuis quelques années. Cela consiste à augmenter le volume des seins en y insérant des prothèses mammaires. Cette intervention attire de pl ...

Lire plus

En 2017 : pourquoi serait-ce le bon moment pour s\\\'offrir des prothèses mammaires ?

En 2017 : pourquoi serait-ce le bon moment pour s\\\'offrir des prothèses mammaires ?

  • Blog augmentation mammaire

La chirurgie esthétique d’augmentation mammaire se fait, le plus souvent, par la mise en place de prothèses mammaires. Même si, à ses débuts, la technique était encore toute nouvelle et que les chirur ...

Lire plus

Augmentation mammaire en Tunisie : ce qu'il faut savoir

Augmentation mammaire en Tunisie : ce qu'il faut savoir

  • Blog augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire consiste à augmenter le volume des seins en y insérant des prothèses. Cette intervention figure parmi les plus appréciées des femmes, mais avant de se décider, vo ...

Lire plus

Les cicatrices après une pose d\'implants mammaires : comment sont-elles ?

Les cicatrices après une pose d\'implants mammaires : comment sont-elles ?

  • Blog augmentation mammaire

Une augmentation mammaire à partir d'une pause de prothèses consiste à insérer une bulle de silicone au niveau de chaque sein. Une légère incision sera nécessaire afin de l'introduire dans l ...

Lire plus

À la une


Rechercher


Un corps de rêve en quelques clics


Tarifs chirurgie esthétique
Plus de 5 300 clients satisfaits
Selon la période, l'intervention et autres critères