La dermabrasion est une technique utilisée en chirurgie esthétique. Elle vise à effacer les imperfections de la peau.

Le principe

Pour supprimer les imperfections de la peau telles que couperoses, petites rides, cicatrices, acnés ou même des tatouages, cette technique est efficace. Elle donne les mêmes résultats qu’un traitement au laser.

Cela consiste à éliminer la couche superficielle de la peau à savoir l’épiderme et parfois le derme superficiel. Pour ce faire, le dermatologue utilise un instrument spécifique : une meule miniature qui, grâce à un mouvement rotatif, gomme la surface rugueuse de la peau. L’instrument est pourvu d’une pièce à main et d’un moteur électrique.

Une fois la couche superficielle éliminée, celle-ci se restaurera naturellement par le biais de la cicatrisation. C’est ce qu’on appelle reépidermisation ou reépithélisation. Lorsque la peau sera entièrement restaurée, elle sera plus lisse et mieux rétractée.

Le déroulement de l’intervention

L’opération se fait sous anesthésie locale ou générale. Selon l’ampleur de la zone à corriger, elle peut se faire en mode ambulatoire ou avec une à quelques nuits d’hospitalisation.

Avant de commencer l’abrasion proprement dite, le chirurgien commence par nettoyer et désinfecter la peau. La vitesse de rotation de la meule peut aller de 15 à 35 000 tours par minute. La qualité du résultat dépend de cette vitesse et de la pression à exercer. Ces dernières sont, quant à elles, fonction de l’imperfection à corriger.

Une fois le derme mis à nu, il sera recouvert par un pansement. Selon les cas, le chirurgien optera pour l’une de ces deux solutions :

  • un pansement ouvert qui consiste à appliquer sur la peau un corps gras vaseliné
  • un pansement fermé, sec ou gras qu’il faudra refaire tous les jours

Les suites opératoires

Après l’intervention, une rougeur, un œdème et un suintement surviennent. L’épiderme commence à se reformer au bout du cinquième jour. Il faudra toutefois y appliquer des soins locaux et des pansements à base de corps gras pour le protéger des frottements. La cicatrisation ne sera complète qu’après 10 à 15 jours.  

En cas d’apparition de croûtes, il faut éviter de les arracher.

Au fil du temps, la peau devient plus tonique et plus lisse. Au bout d’un mois, la pigmentation commence à apparaître et il faut impérativement laisser faire le temps et non l’influencer à renforts de coup de soleil.

Au bout de 10 jours, il est possible de porter un maquillage adapté ainsi qu’un produit de protection solaire. D’ailleurs, pendant au moins six mois, le patient doit se protéger du soleil grâce à des crèmes écran total.

En parallèle avec les soins locaux, le médecin vous prescrira un traitement général à base d’antalgique, d’antibiotique, d’anti-prurigineux et d’anti-herpétique.