Myomectomie

Myomectomie

La myomectomie consiste en l'ablation chirurgicale des fibromes (ou myomes) utérins tout en conservant l'utérus.
Suite à l’étude du dossier médical, le gynécologue informe la patiente de la voie d’abord la plus appropriée à son cas. Cependant, dans certaines situations exceptionnelles, le gynécologue peut être contraint à changer la voie d’abord ou opter pour une hystérectomie (ablation de l’utérus) en fonction des constatations faites au cours de l’intervention (fibromes nombreux, difficiles à enlever ou risque de saignement abondant…).

Dans quels cas la myomectomie est indiquée ?

Les fibromes sont des tumeurs bénignes développées aux dépens de la couche musculaire de l’utérus. L’utérus peut être le siège d’un ou de plusieurs fibromes.

La myomectomie s’adresse aux femmes jeunes désireuses de grossesses. Les femmes plus âgées seront plutôt candidates à une hystérectomie.

Quelques conseils pratiques avant l’intervention :

Avant de partir :

  • Arrêter de fumer plusieurs semaines avant la date prévue de l’opération.
  • Réduire au maximum la consommation d’alcool, quelques semaines avant l’intervention.
  • Consulter le dentiste pour traiter des éventuels abcès ou caries dentaires. Traiter également les dents instables.
  • Consulter le médecin traitant afin d’équilibrer au mieux les éventuelles maladies chroniques (diabète, asthme, hypertension artérielle, troubles thyroïdiens, épilepsie,...)
  • Prévoir des “bas de contention” pour les porter le jour de l’intervention.
  • Essayer de perdre un éventuel excès de poids.
  • Prendre soin de bien remplir le formulaire « Dossier Médical » et de répondre à toutes ses questions.

La veille de l’intervention :

  • Rester à jeun à partir de minuit (8 à 10 heures avant l’acte), ceci veut dire : ne plus rien manger, ni boire, ni fumer.
  • Prendre une douche avec un savon antiseptique moussant (type : polyvidone iodée, chlorexidine, …).
  • Prendre un bain de bouche avec un antiseptique.
  • Eviter les produits de toilette parfumés, maquillage et vernis à ongles.
  • Se relaxer et profiter d’une bonne nuit de sommeil.

N.B. : Bien que les conseils sus-indiqués sont d’une importance notable, ils ne sont en aucun exhaustifs.

Fibromes utérins : quels symptômes ?

Quand ils commencent à se former, les fibromes utérins ne montrent aucun symptôme précis. Toutefois, quand ils grossissent, ils peuvent engendrer quelques-uns des symptômes suivants :

  • des règles abondantes
  • des menstruations irrégulières
  • la constipation
  • la sensation de vouloir uriner fréquemment
  • une sensation de pression, voire de douleur au niveau de la région pelvienne
  • des douleurs au niveau du dos
  • des douleurs au niveau des jambes ou éventuellement des jambes enflées
  • une anémie causée par une carence en fer

Quand les symptômes persistent, ils peuvent être et handicapant pour la femme. Il faut néanmoins souligner que les fibromes n’empêchent pas forcément une grossesse, mais en fonction de leur taille, ils peuvent présenter certains risques pour le bébé comme un accouchement prématuré, un décollement du placenta, la mort fœtale intra-utérine, une position anormale du bébé, …

Chirurgie fibrome utérin traitement

Le traitement du fibrome utérin ou myomectomie parvient à alléger les symptômes causés par la présence des fibromes (règles abondantes, saignement en dehors des règles, pesanteur pelvienne, compression de la vessie ou du rectum,….) dans la majorité des cas.

L'utérus étant laissé en place, les règles seront conservées ainsi que la possibilité de grossesse. Cependant, il est souhaitable de respecter un délai de cicatrisation d’un an entre l'intervention et une éventuelle grossesse.

Il faut savoir que la myomectomie ne permet pas toujours d’éliminer intégralement le fibrome ni d’empêcher sa réapparition. C’est pour cela que ce geste “conservateur” ne sera indiqué qu’en cas de désir de grossesse ou de femme jeune. Ultérieurement si la gêne persiste ou réapparaît, une hystérectomie (ablation de l’utérus) sera envisagée.

Les différentes techniques de myomectomie

Myomectomie par cœlioscopie

La myomectomie par coelioscopie ou voie abdominale ne comporte pas d’incision abdominale et se fait seulement à travers deux à trois petits orifices au niveau de l’abdomen.

Myomectomie par hystéroscopie

La myomectomie par hystéroscopie ou voie intravaginale se fait à l’aide d’un hystéroscope (comme s’il s’agissait d’une hystéroscopie normale).

Myomectomie par laparotomie

La myomectomie par laparotomie ou voie abdominale classique se fait généralement par une ouverture horizontale en bas du ventre (suivant la “ligne du bikini”).



Prix Chirurgie fibrome utérin en Tunisie

Opérations Notre prix Prix en Europe Économie
PRIX Myomectomie par hystéroscopie 1900 € 4220 €
PRIX Myomectomie par laparoscopie 2400 € 6000 €
PRIX Myomectomie -par voie abdominale- 2700 € 7710 €

Myomectomie en Tunisie en bref

Opérations

Anesthésie Durée Intervention Séjour À L’hopital Séjour En Tunisie Reprise Du Travail Prix All Inclusive
Myomectomie par hystéroscopie Rachidienne ou Générale 0:45 heure(s) 1 nuit(s) 3 nuit(s) 5-7 jour(s) 1900 €
Myomectomie par laparoscopie Générale 1-1:30 heure(s) 2 nuit(s) 5 nuit(s) 10-15 jour(s) 2400 €
Myomectomie -par voie abdominale- Rachidienne ou Générale 1-2 heure(s) 3 nuit(s) 6 nuit(s) 20-30 jour(s) 2700 €

Comment se déroule la myomectomie ?

La myomectomie se fait sous anesthésie générale ou locorégionale selon le cas de la patiente.
Selon la voie d’abord choisie, le chirurgien :

  • commence par réaliser les incisions nécessaires si elles ont lieu d’être. Seule la voie hystéroscopie n’en nécessite pas
  • procède par la suite à l’ablation du ou des fibromes

Le choix de la méthode opératoire dépend du siège, de la taille et du nombre des fibromes.
Suite à une myomectomie par voie abdominale classique, la patiente garde une cicatrice plus ou moins longue au niveau du bas ventre. Cette dernière sera rouge et visible dans les premières semaines post-opératoires, mais elle s’atténue petit à petit au fil du temps.

Suite à une myomectomie par voie abdominale coelioscopique, la patiente se retrouve avec de toutes petites cicatrices laissées par les petits orifices réalisés. Dans les premiers temps, ces cicatrices seront également rouges et visibles, mais au bout d’une douzaine de mois, elles seront quasi-invisibles puisque leur taille est minime et se fondent facilement dans le grain de peau.

Suite à une myomectomie par voie intravaginale, aucune cicatrice externe n’est visible.


Quelles sont les suites opératoires d’une myomectomie ?

Après l’intervention,

  • Se faire toujours assister par un auxiliaire médical (kinésithérapeute, infirmier) lors du premier lever.
  • Il est fortement recommandé de se lever et de marcher dès le premier jour post-opératoire.
  • Attendre l’autorisation du chirurgien pour la reprise de l’alimentation.
  • Arrêter de fumer au moins quelques semaines après l’intervention.
  • Ne pas hésiter à appeler l’infirmière en cas de douleur.
  • Eviter de prendre un bain durant la première semaine en cas chirurgie coelioscopique et durant trois semaines en cas de chirurgie classique. Durant cette période, il est possible prendre des douches tout en protégeant les points de suture du jet d'eau à l'aide d’un pansement, ...
  • Reprendre vos activités quotidiennes progressivement et éviter les efforts physiques et les sports violents (ski, Karaté, tennis,..) durant au moins 1 mois après l’intervention.
  • Eviter de soulever des objets lourds (>6 Kg) durant au moins deux mois après l’intervention.
  • Attendre 1 mois avant de reprendre une activité sexuelle.
  • La reprise du travail peut être envisagée 6 à 8 semaines après l’intervention en fonction de la nature de vos activités.

Les questions les plus fréquemment posées

  • Est-ce qu’un traitement médical devra systématiquement précéder l’intervention ?

Un traitement médical ne sera prescrit que si le gynécologue juge que les fibromes sont très volumineux et nombreux. Ces médicaments visent à réduire leur volume et à diminuer le risque de saignement au cours de l’intervention.

  • Est-ce que le fibrome peut se compliquer ?

L’évolution d’un fibrome peut être émaillée par la survenue de complications qui sont pour la plupart sérieuses ou parfois graves (anémie profonde, torsion du fibrome, ischémie ou « nécrobiose » du fibrome, compression des organes de voisinage, fausses couches à répétition, …).

En savoir plus sur les pathologies de l'utérus

L'hystérectomie : l'ablation de l'utérus
IVG : Interruption volontaire de grossesse


Conseils avant/après une myomectomie

Un corps de rêve en quelques clics
Tarifs chirurgie esthétique
Plus de 5 300 clients satisfaits
Selon la période, l'intervention et autres critères

Conformément à la réglementation de l'Union Européenne sur la protection des données,
Il est important que vous consultiez notre « charte de données personnelles » concernant la manière dont nous traitons vos données.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez cette charte. Fermer